Isolation des murs creux

Beaucoup de maisons construites durant le 20ème siècle ont des murs creux. Ce mur creux (ou double mur) est composé de deux couches séparées par un espace vide appelé creux ou coulisse.

L’isolation des murs creux consiste donc à combler cette coulisse avec un matériau isolant. Cela permet de réduire les pertes de chaleur, ce qui se traduit par un meilleur confort de vie et une facture énergétique plus basse. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur l’isolation des murs creux : possibilités, conditions, prix, rentabilité, avantages et inconvénients.

Puis-je isoler mes murs creux ? Reconnaître un mur creuxConditions
Sommaire : PrixRentabilitéMatériaux isolantsAvantages et inconvénients

 

Comment isole-t-on un mur creux ?

En rénovation

Si le mur d’un bâtiment existant est creux, il peut simplement être isolé via l’extérieur. Les travaux consistent à forer de petits trous dans les joints, tout au long de la façade. Ensuite, on injecte l’isolant à travers ceux-ci. Une fois la coulisse isolée, on rebouche les trous avec un matériau de la même couleur que les joints.

L’avantage principal de cette technique, c’est qu’il n’y a pas de démolition ni de nuisance. Les travaux peuvent être réalisés en une journée. Alors, comment savoir si votre mur est creux et s’il peut être isolé ? Vous trouverez plus d’infos à ce sujet plus loin dans l’article.

 

Nouvelle construction

Dans le neuf, le double mur est d’office isolé lors de la construction. Le matériau isolant est posé sur le mur intérieur, puis recouvert par le revêtement de façade de votre choix. Beaucoup d’options s’offrent à vous : briques, crépi, bardage en bois… Plus d’infos ici.

 

Mon mur est-il creux ?

Pour isoler des murs creux, il faut bien évidemment que le bâtiment en ait. Comment savoir si c’est le cas ? Voici quelques indications :

  • Plans de construction : vous pouvez simplement consulter les plans de la maison. S’il y a un double mur avec un espace entre les deux parois, c’est que votre mur est creux.
  • Année de construction : les maisons construites avant 1920 n’ont généralement pas de murs creux. Si la maison a été construite entre 1920 et 1975, il y a de grandes chances que ses murs soient creux, mais pas isolés. Après 1975, la plupart des maisons ont été isolées dès leur construction.
  • Épaisseur des murs : vous pouvez facilement estimer l’épaisseur des murs au niveau de la porte d’entrée. Si la distance entre la paroi extérieure et la paroi intérieure est de 25 cm ou plus, c’est que le mur est probablement creux.
  • Trous ou grilles d’aération : s’il y a des trous ou des grilles d’aération dans la façade, cela signifie qu’il y a une coulisse d’air derrière le mur extérieur.

 

Puis-je isoler mon mur creux ?

Si votre maison a un mur creux, cela ne veut pas forcément dire que vous pouvez l’isoler. Pour éviter tout problème, le mur et la façade doivent satisfaire à plusieurs conditions :

  1. Le creux est suffisamment épais

    Pour l’isolation, il est recommandé que le creux ait une épaisseur de minimum 5 cm. En effet, il faut une épaisseur suffisante pour que l’isolant soit performant. Une coulisse de faible épaisseur a aussi plus de chances d’être encombrée, ce qui empêche l’isolant de se répandre correctement.

    Que faire si le creux n’est pas assez épais ? Dans ce cas, il est recommandé de demander conseil à un spécialiste de l’isolation. Celui-ci pourra observer le creux et déterminer la meilleure technique (et le matériau le plus adapté) pour isoler les murs.

  2. Le creux n’est pas encombré

    Afin de garantir une bonne dispersion de l’isolant et d’éviter les problèmes d’humidité, le creux ne doit pas être encombré par des débris. À nouveau, il vaut mieux demander l’avis d’un professionnel, qui pourra évaluer l’état de la coulisse.

  3. Le revêtement de façade est perméable à la vapeur

    L’isolation des murs creux est plus performante dans des conditions sèches. Par conséquent, l’humidité doit pouvoir s’évacuer correctement des murs. Sans quoi, elle pourrait affecter l’isolant et réduire son efficacité. Il est donc impératif que le revêtement de façade soit perméable à la vapeur.

    Certains revêtements ne sont pas perméables à la vapeur, comme les briques émaillées. Si l’isolation des murs creux n’est pas une option, vous pouvez toujours envisager l’une de ces alternatives.

  4. La façade est en bon état

    Si vous comptez isoler les murs creux, la façade ne doit pas être endommagée. Si elle présente des éclats, des fissures ou d’autres sortes de dégâts, l’humidité risque de s’infiltrer dans le mur et affecter l’isolant. Si votre façade n’est pas en bon état, vous pouvez faire isoler le creux, mais il faudra également faire réparer la façade ou poser un nouveau bardage.

  5. Les murs exposés à la pluie battante doivent être protégés

    À cause de leur orientation, certains murs sont plus exposés à la pluie battante que d’autres. Ils absorbent donc plus d’humidité et mettent plus de temps à sécher.

    Avant d’isoler le creux de ces murs, il est conseillé de les traiter avec un hydrofuge. Il s’agit d’un produit transparent qui est appliqué sur le mur afin de l’imperméabiliser et d’empêcher les infiltrations d’eau. Appliquer de l’hydrofuge sur un mur coûte entre 8 et 12 € par mètre carré.

 

Comment trouver un bon spécialiste en isolation ?

Si vous envisagez de faire isoler les murs creux, vous avez tout intérêt à demander des devis à plusieurs entreprises. Ainsi, vous pourrez comparer leurs conseils (travaux nécessaires, matériaux recommandés) et leurs prix. Parfois, il faudra d’abord faire inspecter la coulisse.

Vous pouvez demander des devis à plusieurs spécialistes via cette page. Ce service est complètement gratuit et ne vous engage à rien.

 

isolation mur creux exemple

Une fois l’isolant projeté dans le creux, les trous sont rebouchés proprement, et on ne voit plus rien.

 

Combien coûte l’isolation des murs creux ?

Le prix de l’isolation des murs creux dépend de plusieurs facteurs : l’épaisseur du creux, la superficie à isoler, la facilité d’accès et le matériau isolant choisi. En moyenne, comptez environ 15 à 30 €/m², TVA comprise. Cela revient à : 1 455 à 2 910 € pour une maison mitoyenne (97 m²) ; 1 605 à 3 210 € pour une trois façades (107 m²) ; et 2 100 à 4 200 € pour une quatre façades (140 m²).

Souhaitez-vous recevoir une offre sur mesure pour votre projet ? Demandez des devis à des entreprises spécialisées dans l’isolation des murs creux. C’est gratuit et ça ne vous engage à rien.

 

En combien de temps puis-je rentabiliser mon investissement ?

Grâce aux économies d’énergie que vous réaliserez, vous pourrez rentabiliser les travaux en 2 à 7 ans. Le délai de retour sur investissement dépend de votre consommation d’énergie, du type de maison (mitoyenne, 3 ou 4 façades), de votre système de chauffage…

Si vous vous chauffez à l’électricité, par exemple, vous pourrez rapidement faire des économies et rentabiliser l’investissement en 2 à 3 ans. Si vous vous chauffez au gaz ou au mazout, il faudra généralement compter 4 à 5 ans.

 

Profitez des primes à l’isolation !

Si vous souhaitez isoler vos murs creux, sachez que vous pouvez éventuellement bénéficier d’aides de l’État. Pour plus d’informations sur les montants de ces aides et les conditions d’accès, consultez cet article sur les primes.

 

Matériaux isolants pour les murs creux

Plusieurs matériaux sont adaptés pour l’isolation des murs creux. Les plus populaires sont les billes de polystyrène (PSE), la laine de verre insufflée (comme la Supafil de Knauf), et la mousse polyuréthane.

 

isolation mur creux billes pse1. Billes PSE

Les billes de polystyrène (PSE) sont de petites billes grises qui sont projetées dans la coulisse. Elles n’ont pas d’impact sur la santé ou l’environnement. Par rapport aux deux autres matériaux, les billes PSE sont les plus résistantes à l’humidité.

En ce qui concerne l’isolation acoustique et la protection contre les incendies, elles ne sont pas aussi bonnes que la laine de verre. En général, les billes PSE ont un bon rapport qualité-prix, avec une bonne valeur d’isolation pour un prix raisonnable.

Avantages : durable, résistant à l’humidité, 100 % recyclable, sans impact sur la santé, adapté aux creux peu épais (à partir de 3 cm)
Prix moyen : 20 à 25 €/m² (TVA comprise)

 

isolation mur creux laine de verre2. Laine de verre Knauf Supafil

La Knauf Supafil est une laine de verre à insuffler, spécialement conçue pour l’isolation des murs creux en rénovation. Elle n’a pas non plus d’impact sur la santé ou l’environnement et résiste plutôt bien à l’humidité.

Des trois matériaux, c’est le moins cher. Elle affiche des performances supérieures en matière d’isolation acoustique et de protection contre les incendies. La laine de verre nécessite une coulisse d’au moins 5 cm.

Avantages : meilleure valeur d’isolation parmi les laines minérales, isolation thermique et acoustique, durable, résistant à l’humidité, incombustible, sans impact sur la santé ou l’environnement
Prix moyen : 15 à 20 €/m² (TVA comprise)

 

isolation mur creux mousse polyurethane3. Mousse polyuréthane

La mousse polyuréthane est projetée dans le creux sous forme liquide, puis elle s’étend et se durcit. Elle forme ainsi une couche uniforme.

Moins efficace en tant qu’isolant acoustique, la mousse polyuréthane est néanmoins très durable, résistante à l’humidité et elle ne rétrécit pas. Elle n’est pas recyclable. C’est l’option la plus adaptée en cas de coulisse encombrée ou de faible épaisseur. Par rapport aux deux autres, la mousse polyuréthane est plus chère mais plus efficace.

Avantages : meilleur valeur d’isolation par rapport aux alternatives, ne rétrécit pas, étanche à l’air, résistant à l’humidité, bonne protection contre les incendies, adapté aux creux peu épais (à partir de 3 cm)
Prix moyen : 25 à 30 €/m² (TVA comprise)

 

Quel isolant choisir ?

Mis à part votre budget et vos préférences personnelles, plusieurs facteurs peuvent influencer votre décision :

Épaisseur de la coulisse : moins il y a d’espace, moins on peut mettre d’isolant. Si c’est le cas, il vaut donc mieux opter pour un matériau avec une bonne valeur d’isolation, comme la mousse polyuréthane ou les billes PSE.

Taille des joints : afin de pouvoir projeter l’isolant à l’intérieur de la coulisse, il faut percer des trous dans la façade, ou plus précisément dans les joints. le diamètre de ces trous dépend de l’épaisseur des joints. Chaque isolant a besoin d’un diamètre minimum : 12 mm pour la mousse polyuréthane, 14 m pour la laine de verre, 16 mm pour les billes PSE.

Objectif de l’isolation : souhaitez-vous seulement une isolation thermique, ou souhaitez-vous aussi réduire le bruit venant de l’extérieur ? Dans ce deuxième cas de figure, optez alors pour un bon isolant acoustique, comme la laine de verre.

N’hésitez pas à demander des conseils à un spécialiste. Grâce à son expérience et son savoir-faire, il pourra vous recommander le matériau le plus adapté à votre situation. Demandez des devis.

 

Que faire si je ne peux pas isoler mes murs creux ?

Si vous n’avez pas de murs creux ou que celui-ci ne satisfait pas les conditions pour l’isolation, vous pouvez envisager l’une de ces deux techniques :

  • Isolation des murs par l’extérieur : l’option recommandée. Son principal avantage est qu’en isolant par l’extérieur, vous ne perdez pas d’espace à l’intérieur de la maison. Cette technique consiste à poser l’isolant sur la façade existante, et à poser un nouveau revêtement de façade ensuite.
    Plus d’infos sur l’isolation des murs extérieurs.
  • Isolation des murs par l’intérieur : ceci implique de perdre de l’espace à l’intérieur de la maison. L’avantage, c’est qu’on ne touche pas à la façade existante, ce qui permet d’économiser de l’argent. Plus d’infos sur l’isolation des murs intérieurs.

 

Mes murs creux sont déjà isolés

Il est possible que vos murs aient déjà été isolés par le passé, mais que la performance de l’isolant laisse à désirer. Les matériaux utilisés à l’époque n’étaient pas aussi efficaces que ceux disponibles aujourd’hui.

L’isolant risque aussi de s’affaisser. Cela vaut parfois la peine de réparer l’isolant ou d’en projeter à nouveau à certains endroits. En général, enlever l’isolation des murs creux et la remplacer par une nouvelle couche est la meilleure option. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet dans cet article.

 

Avantages de l’isolation des murs creux

Après la toiture, les murs constituent le deuxième endroit où les pertes de chaleur sont les plus importantes. L’isolation des murs permet donc d’économiser jusqu’à 25 % sur sa facture énergétique, tout en augmentant le confort de vie. L’isolation améliore aussi la performance énergétique du bâtiment, et donc la valeur de la maison.

L’isolation des murs creux est une technique particulièrement avantageuse si elle peut être mise en œuvre, car les travaux sont très rapides et il n’y a pas de démolition. Par conséquent, c’est la technique la moins chère pour isoler les murs.

Inconvénients de l’isolation des murs creux

On entend souvent dire que l’isolation des murs creux crée des problèmes d’humidité. Ce n’est vrai que si les conditions énumérées ci-dessus ne sont pas respectées.

Malheureusement, certains font isoler leurs murs creux bien que la façade soit endommagée ou que le creux soit encombré. Dans ce cas, le risque de problèmes d’humidité est bien réel.

C’est pourquoi il faut toujours faire inspecter son mur creux avant de commencer les travaux. Avec les bonnes précautions, l’isolation par les murs creux ne comporte pas de risque particulier.

 

Demander des devis : Isolation de murs creux

L'isolation par les murs creux est une technique qui permet d'isoler une ancienne habitation rapidement. À l'aide du formulaire ci-dessous, vous pouvez demander jusqu'à 3 devis à des entreprises spécialisées près de chez vous. Cela vous permet de comparer les offres et de choisir la plus intéressante. Ce service est complètement gratuit et ne vous engage à rien.

  • Devis gratuits
  • Sans engagement
  • Comparez et épargnez
  • Entrepreneurs agréés